GOMMES Julie

Elle n’a pas encore 30 ans et cette sétoise a déjà une longue et passionnante carrière de journaliste d’investigation derrière elle. Elle a bourlingué aux quatre coins du globe et s’est retrouvée tout naturellement, entre deux reportages pour les agences de presse, professeur de journalisme au Caire… juste avant ce qu’on a appelé par la suite “ le printemps arabe ”.

D’autres auraient fui, se serait contenter de regagner leur bureau ou leur salon parisien pour y vivre et commenter les événements de loin, en toute sécurité ; elle, non seulement elle n’a pas regagné en vitesse son île singulière et ne s’est pas réfugiée dans une ambassade, mais elle en a profité pour aller voir de près ce qui se passait aussi bien en Egypte, qu’en Tunisie ou encore en Syrie. Elle a pris autant de risques que de photos et noté au jour le jour ce qu’elle voyait, entendait, comprenait. Simplement pour témoigner, raconter, et faire ainsi son métier de journaliste.

Et puis elle a rencontré du monde, ceux qui faisaient ces révolutions loin des points stratégiques où les caméras s’alignaient les unes à côté des autres. Elle les présente et nous les raconte pris dans cette tourmente, parfois malgré eux, dans son nouveau livre : “Il était une fois les révolutions”

SON  BLOG

Sur Twiter @Jujusete